Comment fonctionne la Vision Nocturne

SCHEMAS ET DESCRIPTIONS

On distingue:
- à l’avant du dispositif, une série de lentilles formant un objectif réglable,

- à l’arrière, un oculaire de vision permettant le rattrapage des dioptries pour ceux ayant besoin d’une correction
optique,

- entre les deux, une alimentation électrique assurant le fonctionnement d’un tube d’amplification photocathodique et d’un écran phosphorique.


En fonctionnement, les particules lumineuses de la lumière ambiante et résiduelle des étoiles ou de la lune traversent l’objectif pour venir frapper le tube photocathodique. Ces photons capturés sont alors transformés en électrons dont le signal est amplifié avant d’être envoyé vers l’écran phosphorique qui reconstitue - dans cette lumière verdâtre et caractéristique- la scène que votre œil observe par l’oculaire. Cette image est donc une re-création précise de celle qui se déroule en avant de l’appareil.

Pour les appareils les moins performants ,ou dans le cas d’une obscurité trop profonde, une torche infrarouge, dont le faisceau est presque invisible à l’œil, vient au secours du dispositif en fournissant l’éclairage nécessaire.

Les dispositifs de VISION NOCTURNE peuvent être de 1ère (Gén 1), 2ème (Gén 2) ou 3ème génération (Gén 3) US (identique à la 4ème génération Européenne), cela dépend du type de tube d’amplification qu’on utilise : CE TUBE est LE COEUR et L'AME DU SYSTEME!

  • 1ère GENERATION (Gén 1) :
    C’est le type d’appareil le plus ancien et le plus répandu dans le monde.
    En utilisant le principe détaillé plus haut, les tubes de 1ère Génération amplifient environ MILLE FOIS la lueur nocturne. L’image obtenue dépend beaucoup des conditions d'observation mais, avec une bonne luminosité on obtient une image claire et assez précise. Une image fantôme (déformation géométrique) peut parfois être discernable sur les bords de l’écran.

    ► Notre avis : D'un prix très abordable cette technologie est parfaite pour la DECOUVERTE DE LA VISION NOCTURNE : observation de la nature, sécurité de la maison ou encore en camping.
    Cependant, elle nécessite une nuit bien claire, ainsi à l'ombre des arbres en sous-bois ou par nuit sombre, cela limitera vos observations à la portée de la torche infrarouge additionnelle.

  • 2ème GENERATION (Gén 2 ) :
    La principale différence technique de ces appareils provient de l’utilisation d’un composant supplémentaire placé derrière le tube photocathodique, le MCP (Micro Channel Plate). Cet élément fonctionne comme un amplificateur secondaire. Le résultat est une possibilité de travail avec des lumières beaucoup plus basses ou, dans des conditions identiques, d'obtenir une image beaucoup plus lumineuse et avec un contraste plus précis.

    ► Notre avis : C'est la TECHNOLOGIE pour toutes les applications d'observations qui exigent PRECISION et RESULTATS : manoeuvres maritimes, gestion de la faune, identification des espèces ou surveillance des troupeaux. Le prix est plus élevé mais le résultat est incomparablement meilleur qu'avec la première génération et pour certains modèles ... à la frontière des technologies qui suivent ...

  • 3ème GENERATION (Gén3) [et 4ème Génération US] :
    C’est la technologie la PLUS RECENTE. En réalisant des tubes photocathodiques intégrant des arsénites de gallium, notamment utilisés dans les semi-conducteurs et les diodes laser, on obtient une IMAGE encore plus PURE et aux DETAILS également plus élevés.

    ► Nota : Cette COMPLEXE et très COUTEUSE technologie améliore les résultats de la seconde Génération dans les situations de basse lumière: la sensiblité lumineuse des tubes de Génération 3 est, en effet, 3 fois supérieure à celle des tubes de Génération 2+. MAIS il faut noter, que, dans des conditions de nuit habituelles (1/4 de lune ou ciel étoilé), le gain est finalement assez peu perceptible par rapport aux générations 2+.
    A réserver donc à des applications vraiment spécifiques!

  • Tous les appareils de VISION NOCTURNE ont besoin de lumière pour fonctionner, c'est selon leur sensibilité et leurs performances.
    Pour certains, la lumière résiduelle des étoiles à travers une couche nuageuse peut suffire; pour d'autres, il faudra une nuit de pleine lune pour offrir une image acceptable.
    Les appareils les moins performants sont donc équipés d'une torche infrarouge intégrée pour fournir un appoint de lumière en cas de conditions très sombres. Mais cet illuminateur d’appoint fonctionne comme une lampe de poche et la distance de sa portée est donc limitée.
    Nous utilisons un des illuminateurs les plus performants du marché et sa portée peut atteindre une centaine de mètres, mais, en fonction des conditions d’utilisation celle-ci pourra être réduite de 40 à 80%.

    Il est à noter que certains animaux sont effrayés par cette lumière pourtant invisible à l'œil humain.

    L’objectif de tous les appareils dispose d’une magnitude de grossissement mais beaucoup de paramètres influenceront ce que vous pourrez voir dans votre appareil de VISION NOCTURNE et votre satisfaction sera en fonction du choix initial de l’appareil et de l’objet de votre recherche.
    La distance de détection, définie comme la perception du mouvement sans précision sur les détails, ou la distance de reconnaissance caractérisée par le discernement de ces détails sera en premier variable selon la grosseur et l’environnement du sujet observé : il sera beaucoup plus facile de discerner tous les détails d’un navire mouillant dans une crique que de visualiser distinctement un lapin fuyant dans une forêt !
    Les conditions d’éclairage seront, de toute façon, prépondérantes. Plus il y aura de lumière, des étoiles, de la lune, infrarouge, plus vous verrez loin et précis.
    Distinguer un homme d’une femme à une distance de 70 à 90 mètres peut être considéré comme une performance de base mais si les conditions sont bonnes vous pourrez faire la différence entre une grange et une maison d’habitation jusqu’à 500 mètres.
    Dans ce domaine, la REGLE de BASE est la suivante : plus le grossissement sera important et plus le nombre de lentilles et de loupes de l'objectif arrêtera la lumière avant qu'elle ne pénètre dans votre appareil. Le résultat risque d'être une image bien sombre et très peu utilisable (Ceci est particulièrement vrai dans le cas de l'utilisation de l'option "doubleur de focale" qui double le grossissement mais diminue presque de moitié la luminosité).

    A RETENIR:

    ► Le BUT des appareils de VISION NOCTURNE est de VOIR dans l’OBSCURITE,
    pas nécessairement sur de grandes distances comme on peut le faire de jour avec des jumelles.

    ► Adopter un appareil disposant d'un GROSSISSEMENT de 3x à 5x garantira un BON COMPROMIS
    entre grossissement et qualité d'image.

    REMARQUE:

    Quand vous utilisez votre équipement de Vision Nocturne, vous pouvez éventuellement remarquer de petits points noirs sur l’image: c’est le tube photocathodique qui attire les petites poussières comme l’écran de votre téléviseur. En général, ces points peuvent être nettoyés mais cela peut être dans le tube lui-même. Ce phénomène est normal, tous les tubes peuvent toutefois en être affectés et cela reste sans conséquence sur la fiabilité et les performances de l’appareil.

    ATTENTION, lors de l'achat d'un matériel d'occasion !

    En effet, la cellule d'un appareil de VISION NOCTURNE est construite pour une durée de vie d'environ:
    - 2000 heures pour les Gen 1/1+ - 4500 heures pour les Gen 2/2+ - et plus de 15 000 pour les types XD-4.
    Cette durée de vie moyenne peut sensiblement varier selon les conditions d'utilisation: ainsi, des éblouissements répétés réduiront d'environ 1/3 la période d'utilisation.
    Le prix de la cellule représentant presque 70% du prix du produit complet, il faut donc être VIGILANT et bien connaître l'usage précédemment fait de l'appareil, pour être sûr de faire un BON CHOIX.